Directive sur les énergies renouvelables : accord entre députés et Présidence française

energiesrenouvelables10% d’énergie renouvelable dans le secteur des transports pour 2020:

  • les biocarburants « de deuxième génération » produits à partir de déchets, de résidus ou de biomasse cellulosique et ligno-cellulosique non alimentaire seront doublement crédités par rapport à l’objectif de 10%;
  • l’électricité renouvelable destinée aux trains ne sera comptée qu’une seule fois;
  • l’électricité renouvelable consommée par les voitures électriques sera créditée à 2,5 x son apport;
  • pour être pris en compte, les biocarburants devront permettre une économie d’au minimum 35% d’émissions de gaz à effet de serre comparés aux carburants fossiles; à compter de 2017, les économies d’émission de gaz à effet de serre des installations existantes doivent s’élever à au moins 50%, celles des nouvelles installations d’au moins 60%;
  • la Commission européenne mettra au point une méthodologie permettant de mesurer les émissions de gaz à effet de serre provenant de modifications indirectes de l’affectation des sols – à savoir dans les cas où des cultures destinées à la production de biocarburants occupent des terres auparavant consacrées à des cultures alimentaires lesquelles sont alors déplacées dans des zones auparavant non exploitées (par exemple, des forêts existantes).

Pour en savoir plus, consultez la dépêche du Parlement européen.

—————————————————————————————————–
La nécessité d’augmenter l’efficacité énergétique fait partie du triple objectif de l’initiative « 20-20-20 » d’ici 2020, ce qui signifie une réduction de 20% de la consommation d’énergie primaire de l’Union et des émissions de gaz à effet de serre, ainsi que l’inclusion de 20% d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergies.