Énergie éolienne en Ariège

PROJET EOLIEN EN ARIEGE
PARTICIPATION A L’ENQUETE PUBLIQUE

Monsieur Herin,

Dans le cadre de l’enquête publique que vous dirigez pour le projet éolien sur GUDAS et MALLEON, recevez mon avis et mes appréciations très favorables sur celui-ci.
Les études réalisées par l’opérateur OPALE Energies Naturelles me semblent très positives et transparentes :
- les enjeux environnementaux et paysagers,
- les problématiques techniques et économiques
- l’acceptation sociale par les populations.
Le cadre règlementaire et l’ensemble des contraintes me paraissent bien respectées, mettant en évidence la zone ariégeoise présentant les meilleures caractéristiques pour le développement d’un projet éolien situé approximativement dans le « carré » Varilhes/Mirepoix/Laroque-D’olmes/Foix.

De plus, dans un souci d’intérêt public, ce projet éolien semble rejoindre les objectifs fixés par l’état et la région Midi-Pyrénées :

1 -Suite à la loi POPE, (contribuer à l’indépendance énergétique nationale et garantir la sécurité d’approvisionnement, préserver la santé humaine et l’environnement, en particulier en luttant contre l’aggravation de l’effet de serre, assurer un prix compétitif de l’énergie, garantir la cohésion sociale et territoriale en assurant l’accès de tous à l’énergie, diversifier le bouquet énergétique, assurer des moyens de transport et de stockage adaptés aux besoins…), la France se donne des objectifs ambitieux pour les économies d’énergies et le développement des énergies renouvelables. Aujourd’hui, nous pouvons et espérons en Ariège diversifier le bouquet énergétique et introduire positivement l’éolien pour cadrer avec cette loi.
2 – En suivant les objectifs du « facteur 4 » et « du développement durable qui satisfait les besoins de la génération actuelle sans priver les générations futures de la possibilité de satisfaire leurs propres besoins.»
3- Le Schéma Régional Climat Air Energie Midi-Pyrénées fixe des moyens à mettre en place et régule favorablement le développement éolien.
A la lecture des études établies par OPALE EN, ce parc éolien de collines d’Ariège est une opportunité que nous ne devons pas laisser passer. De plus, ce parc serait le premier dans le département.
4- Si je ne m’abuse, le gouvernement s’est fixé pour objectif d’au moins tripler la production d’énergie issue du vent d’ici 2020. Dans ces conditions, une bonne dizaine d’aérogénérateurs en Ariège trouveraient bien leur place…De plus, l’énergie éolienne est aujourd’hui la ressource propre la moins coûteuse à exploiter, ce qui explique le fort engouement pour cette technologie.
5- Selon le dossier de consultation, la production d’électricité de 64 millions de kilowattheures par an (kWh/an), représenterait une équivalence de consommation électrique annuelle d’environ 25 000 personnes, et l’économie de rejet de CO2 de près de 19000 T / an, ainsi que des retombées fiscales nécessaires et indispensables aux communes et CdC pour des projets de développement.

Aujourd’hui, la transition énergétique est une chance inouïe, saisissons la !
Elle implique un changement dans nos façons de penser l’énergie.
Sans « transition » vers un modèle énergétique sobre en ressources fossiles, on s’expose à des risques environnementaux et humains inacceptables.
Le défi ariégeois, avec les élus, les entreprises et les citoyens, nous permettra d’être des pionniers pour innover en matière de réduction des consommations énergétiques, d’utilisation accrue des énergies renouvelables.
Inventons un nouveau mode de vie. Passons du système dominé par les énergies de stocks (pétrole, charbon, uranium, gaz…) à un système de flux (le vent, l’eau, le soleil, la géothermie…), transition énergétique oblige…
Le défi d’un avenir énergétique durable, en y associant populations et collectivités locales, pourra relancer l’économie locale. En France, l’éolien citoyen poursuit son développement.

L’éolien dans notre département peut être une grande chance :

- En sécurisation, lors des pointes, compléter les besoins électriques de la production nucléaire de base par de l’énergie soutenable et non fossile.
- Pour stocker l’électricité par les techniques simples et éprouvées de pompage-turbinage- barrage, actuellement utilisé par la gestion nucléaire (STEP).
- Pour produire de l’hydrogène… A terme l’H2 pourra se substituer aux carburants d’origine fossile pour le transport routier. La technique est au point.

- Pour stocker l’électricité sous forme d’air comprimé à restituer au besoin, grâce à un alternateur (40% de rendement, 33 % pour le nucléaire)…..etc

Monsieur Herin, soucieux de l’avenir de nos enfants, je vous ai présenté ci-dessus mon opinion concernant ce projet qui me parait aller dans le bon sens et vous prie d’agréer mes meilleures salutations.

Claude Olislagers
6 rue Ploumail, 09600 DUN
T 0561687554
Courriel : claude-olislagers@orange.fr
Site internet : http://conseil-energie-habitat.net

Ci-dessous mon historique professionnelle
Directeur à la retraite du « Centre Energies Renouvelables Phébus Ariège » dont le siège était à DUN. (Actuellement, le siège est à Pamiers).
Entre 2000 et 2009, l’association a géré le service gratuit « ESPACE INFO ENERGIE de l’ARIEGE » sous la direction de L’ADEME MP.
Actuellement, je fais partie de la commission «économies d’énergies, transition énergétique »à la mairie de DUN, auprès de Monsieur Alain Palmade et son équipe de conseillers.

Depuis de nombreuses années, je suis adhérent actif auprès :
1- Comité de liaison Energies Renouvelables, 2 b, rue Jules Ferry, 93100 Montreuil
2- Association négaWatt BP 16280 Alixan 26958 VALENCE Cedex 9
3- Association VIVE le VENT, mairie de VIRA, 09120 VIRA
4- Association Planète éolienne, fédération des énergies du vent, 31 850 MONDOUZIL